TRIOLET - Savoir

02 - "TRIOLET : vérité, savoir, réel" (panneau central - savoir), 2015/17, acrylique sur toile, 195 x 162 cm.

« Du côté homme, il y en a toujours au moins un qui dit non : une exception fonctionne, moyennant quoi il y a, corrélativement, un tout : il y a le « tous les hommes », le règne de l’universel, l’univers de la règle, le respect de la loi, la solidarité des tous pareils, la révérence pour le chef (lui non châtré), la mise en ordre, en rangs, l’armée, « je ne veux voir qu’une seule tête », l’uniforme et l’uniformité, la bureaucratie, ennui, obsession, « je suis maître de moi comme de l’univers », dépression… » Jacques-Alain Miller (1)

 

Panneau central - savoir

  Nous allons faire un parcours visuel iconographique du panneau central de "TRIOLET : vérité, savoir, réel" appelé "savoir", nous adopterons ainsi une méthodologie de balayage superficiel des représentations, tout comme pour en faire un inventaire à la Prévert.

  A première vue ce qui saute aux yeux c’est que l’homme à la tête de bélier suivi d’un âne occupe principalement la composition générale avec le couple de la "Marseillaise" assise sur l’épaule gauche de l’homme à la tête d’autruche qui nous fait face au premier plan, assis les jambes écartés. Ensuite  vient la femme brune qui nous tourne le dos, assise au premier plan à gauche. Nous remontons le regard vers le Joconde dont le buste se découpe sur la demi-sphère d’une lune grise qui remonte de derrière l’horizon, sur un ciel bleu. Enfin nous explorons le reste de la composition.

Balayage :

Plan central (de gauche à droite):

  1-Une tête de Bélier avec sa  toison recouvre le haut du corps d’un homme torse nu. 2-L’homme à la tête de bélier porte un jean bleu et des tennis blanches, il tient de sa main gauche un sceptre en or tandis que sa main droite dans une contorsion invraisemblable il tient la mâchoire inférieure d’un âne, arrêté derrière lui.  3-Le sceptre de l’homme à la tête de bélier est inspiré de "La Main de justice" réalisée pour le sacre de Napoléon Ier (1804) fait d’voire, de cuivre, d’or et de camées, incluant l'anneau de saint Denis, provenant du trésor de Saint-Denis. 4-L’âne gris-brun de profil, attend. 5-Un papillon de nuit léopard à taches bleues est posé sur arrière train de l’âne.

Premier plan (de droite à gauche) :

  6-La "Marseillaise", vue de trois/quart dos, est assise sur l’épaule gauche d’un homme à la tête d’autruche assis au premier plan. 7-La tête de la "Marseillaise" est inspirée de celle de "La République" de François Rude (1784-1855)  haut-relief pour l'arc de triomphe de l'Étoile "Le Départ des volontaires de 1792", communément appelé "La Marseillaise". Elle est ici peinte d’’après un moulage en plâtre conservé au Musée du Louvre. 8-Un trèfle à 4 feuilles est posé sur la masse des cheveux de la "Marseillaise". 9-Un homme à la tête d’autruche est assis de face les jambes écartés, appuyant le haut de son corps sur son bras droit. 10-La tête d’autruche ouvre largement son bec où s’agite une grosse langue rouge. Selon Pline l’Ancien : « Les autruches sont les animaux les plus stupides du monde. Elles croient se rendre invisibles en plongeant la tête dans le sable »

  11-Une femme brune avec une fleur de pissenlit plantée dans les cheveux, elle est assise de dos et parle à sa voisine de gauche.

  12-Une femme rousse avec une rose jaune accrochée à l’oreille gauche est assise de côté et se retourne vers nous.

Arrière plan (de gauche à droite :

  13-Une femme brune nous regarde à moitié cachée derrière le jean de l’homme à la tête de bélier, elle est assise sur ses talons et se tient la tête de sa main droite, coude appuyé sur son genoux droit.

  14-Un homme cachée derrière le jean de l’homme à la tête de bélier, discute avec une femme assise à sa gauche. 15-Une femme avec une rose rouge dans les cheveux, est assise de face, la tête tournée à sa droite pour écouter son voisin tout en se pinçant le téton gauche.

  16-Une femme est assise portant un masque Dan, la main relevée comme pour retenir le masque. 17-Un masque africain Dan. Les Dan sont un peuple d'Afrique de l'Ouest vivant principalement au centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

  18-Une femme debout, de face, enlevant son slip et portant un  masque Punu. 19-Un masque Punu. Les Punu sont un peuple bantou d'Afrique centrale établi principalement au sud du Gabon, également en République du Congo dans la région du Niari.

  20-La "Joconde" en buste de face se tient debout derrière l’âne. 21-Le portait de "La Joconde" est inspiré de celui de Léonard de Vinci.

  22-Un panneau de signalisation routière est planté à l’orée du bois. Le panneau barré d’une bande noire oblique indique aux usagers de la route la fin de toutes les prescriptions qui ont fait précédemment l'objet d'une signalisation, sauf celles concernant l'arrêt et le stationnement. 

  23-Une femme debout de côté portant une couronne de fleurs blanches se serre la poitrine dans ses bras.

  24-Une femme debout au maillot de bain deux pièces vert tient de sa main droite un épis d’orge.

  25-Un homme marche vers nous.

  26-Une femme de profil est assise appuyée dos-à-dos à un homme.

  27-Un homme de profil assis est assis adossé à la femme de profil assise.

  28-Une poupée git allongée parterre, elle est habillée d’une robe et de petit soulier blancs.

Au tout premier plan (de droite à gauche) :

  29-Quatre œufs sont dans un nid. 30-Un oiseau de profil s’est posé sur le bord du nid.

  31-Une grenouille dendrobate s’est accrochée à une tige de graminée.

  32-Un papillon orange, marron et noir vole.

  33-Un couple de grenouilles vertes copule.

  34-Un papillon jaune et noir vole.

Derrière le premier plan (de gauche à droite) :

  35-Un papillon bleu et noir vole

  36-Un métronome est posé dans l’herbe. Cet instrument donne un signal audible ou visuel permettant d'indiquer un tempo, vitesse à laquelle doit être jouée une musique. Il est surtout utilisé dans l'étude d'une partition, la mise en place d'une interprétation ou la recherche du minutage (timing) d'une œuvre musicale.

  37-Une photo rectangulaire d’œil est posée dans l’herbe.

  38-Un métronome électronique bleu est posé dans l’herbe.

  39-Un papillon gris vole.

  40-Un papillon jaune, orange et brun vole.

Fond (de gauche à droite) :

  41-Un œuf sur le plat à été jeté sur la lune. 42-Une énorme lune grise sort de derrière l’horizon

  43-Le ciel bleu est légèrement nuageux.

  44-Un carré "Sator" a été peint dans le ciel. Ce Carré magique contient le palindrome latin SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS. Le carré figure dans plusieurs inscriptions latines, la plus ancienne connue qui a été trouvée à Pompéi ne pouvant être postérieure à l'an 79.

  Le carré est composé des cinq mots suivants :

Sator : laboureur, planteur, semeur ; ou créateur, père, auteur ;

Arepo : signification inconnue ;

Tenet : [il/elle] tient (du verbe teneo) ; ou il tient en son pouvoir, voire maintient ;

Opera : œuvre, travail, soin ;

Rotas : roues : ou rotation, orbite, révolution.

  Le mot Arepo est un hapax : il n’apparaît nulle part ailleurs dans la littérature latine. Il est probable qu’il s’agisse d’un nom propre, éventuellement inventé pour faire fonctionner le palindrome. Sa similitude avec arrepo, venant de ad repo, « je rampe vers », est probablement une coïncidence.

  La traduction la plus probable est : « Le laboureur Arepo utilise les roues (c’est-à-dire une charrue) comme forme de travail. » Est également possible : « Le semeur tient avec soin les roues (de sa charrue). » Une autre cependant, plus proche de la mystique du carré magique, surtout si on la rapproche des premiers chrétiens, pourrait être, si l'on tient compte de la similitude entre arepo et arrepo - qui signifie également et entre autres « être terre à terre » (selon dictionnaire Gaffiot) - : « le créateur, par son caractère terre à terre, maintient l’œuvre de rotation ». Moult interprétations sont possibles si l'on sort du strict contexte « laboureur » et « roue ». Comme c'est un carré magique, il y a autant d'interprétations que de sens de lecture, ce que la langue latine favorise naturellement.

  45- L’orée du bois.

Annexe - Iconodule

Panneau central : savoir

  7-"D’après Rude - Marseillaise", acrylique sur toile, 35 x 27 cm., 2010. 

"La Marseillaise" dont la tête moulés en plâtre est conservé au Musée du Louvre est de François Rude (1784-1855), elle est situé dans le haut relief "Le Départ des volontaires de 1792", sur l’Arc de Triomphe (1806-1836) (50 x 45 x 22 m.), à Paris. Ce haut-relief représente le rassemblement de tous les Français, pour défendre la nation en partant au combat. L'ensemble et la diversité du peuple français est mis en avant par la diversité des soldats partant au combat : révolutionnaires, bonapartistes et royalistes ; jeunes et moins jeunes. Au-dessus d'eux, la Victoire les guide, reconnaissable à ses ailes. Cette victoire fut vite considérée comme une allégorie de la Patrie. L'architecture générale mélange subtilement le style antique (la Victoire casquée et ailée portant l'Égide, les drapés, les cuirasses, les armes, le nu) avec le style appartenant au Romantisme caractéristique du XIX e. siècle en France (gestes véhéments, expression marquée des visages, mouvement général).

  21-"D’après Léonard de Vinci - Joconde", acrylique sur toile, 35 x 27 cm., 2010.

"La Joconde" (1503-06), est une huile sur peuplier (77 x 53 cm.), peinte par Léonard de Vinci (1452-1519), et conservée au Musée du Louvre.

  31-"GRE N° 4", acrylique sur toile, 22 x 16 cm., 2007.

 

Bibliographie :

1-Lacan, Jacques-Alain Miller,  Le séminaire : Livre XIX... ou pire, éd. Seuil, coll. Champ freudien, 2011. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now